Retour

L’éruption dentaire est une étape douloureuse et fatigante pour un enfant.
Elle fait généralement son apparition entre 4 et 7 mois.
Les symptômes de la poussée dentaire sont les suivants :
– Bébé grogne, pleure et est plus agité que d’ordinaire
– Il mange et dort moins bien que d’habitude
– Il mordille tout ce qui passe
– Il salive et bave
– Il peut avoir les joues, le visage ou même les fesses rouges
– Il a les gencives douloureuses et enflammées
– Il peut avoir de la fièvre ou des diarrhées.

Ces symptômes varient selon les enfants. Si pour certains, la poussée dentaire se fera sans trop de douleur, pour d’autre elle peut être synonyme de gros coup de fatigue accompagné de fièvre. Dans ce cas, vous pouvez administrer un médicament anti-fièvre, en veillant à toujours respecter les posologies liées à l’âge et au poids de votre bébé. La fièvre ou les diarrhées peuvent provenir d’un autre motif que la poussée dentaire. En cas de doute, consultez votre médecin ou pédiatre.

Quoi de plus douloureux que de voir son enfant souffrir ? Voici quelques conseils qui soulageront bébé et faciliteront la poussée des dents :
– Nous vous recommandons en premier lieu l’usage d’un anneau dentaire. Sa mastication répétée permet de masser ses gencives enflammées et ainsi de calmer de manière significative la douleur associée à la percée dentaire. Le froid étant un excellent anti-douleur, vous pouvez placer l’anneau au réfrigérateur (jamais au congélateur) pour décupler ses effets bénéfiques. Certains anneaux possèdent même de l’eau ou du gel leur conférant un pouvoir réfrigérant plus intense.
– Vous pouvez également, dans ce même objectif de soulagement, masser les gencives de votre bébé avec un doigt propre ou encore avec un baume spécifique.
– Attention, ne frottez jamais les gencives de votre enfant avec du pain ou du sucre ! Et ne trempez jamais l’anneau dentaire dans du miel, du sirop ou tout autre aliment sucré. Ces aliments peuvent très largement augmenter le risque de caries.