Retour

Il existe plusieurs contre-indications à la pose d’un implant dentaires. On les distingue en 2 catégories : les contre-indications absolues, et les contre-indications relatives générales.

Contre-indications absolues :
– Pathologies cardiaques : valvulophaties, chirurgie valvulaire prothétique, infarctus du myocarde récent, insuffisance cardiaque, cardiomyopathie
– Accident Vasculaire Cérébral (AVC)
– Cancer évolutif
– Maladies osseuses
– SIDA
– Port de prothèses orthopédiques
– Maladies immunologiques et traitement par les immunosuppresseurs
– Toxicomanie et alcoolisme
– Maladies psychiatriques graves
– Traitements de l’ostéoporose
– Personne mineure

Contre-indications relatives générales :
– L’âge
– L’ostéoporose
– Le tabagisme
– Le diabète
– Le génotype interleukin-1 positif
– Certaines maladies cardio-vasculaires
– L’hypothyroïdisme
– Une grossesse en cours