Prévention

tiret
Cliquez pour lire l’article.

RECOMMANDATIONS GÉNÉRIQUES

Les habitudes alimentaires qui protègent vos dents
La grande majorité des aliments, y compris les légumes ou encore le lait, contiennent des sucres et sont donc susceptibles de carier nos dents. Il en est encore plus question avec les sucres ajoutés, présents par exemple dans les sodas ou encore les pâtisseries.

Pourquoi le sucre est-il mauvais pour les dents ?
Les sucres, en contact avec les bactéries de la plaque dentaire, naturellement présentes dans votre bouche, se transforment en acides capables de dissoudre les cristaux de l’émail dentaire, pouvant même entraîner la formation « trou »… La fameuse carie ! Ce procédé est appelé la déminéralisation.

Au delà de limiter vos apports en sucres, les petits gestes ci-dessous vous permettront également de garder une santé bucco-dentaire d’acier !
– L’hydratation : C’est un conseil valable dans toute situation ! En effet, boire de l’eau va vous permettre d’éliminer une partie des acides présents dans votre bouche. N’hésitez pas non plus à vous rincer la bouche après toute prise alimentaire afin d’éliminer ces acides mais aussi les débris alimentaires stagnants à la surface de vos dents. N’oubliez pas que le mieux reste encore de se brosser les dents après chaque repas !
– Limitez votre consommation de sodas : Ces boissons ne sont pas vraiment nos alliés pour une bouche saine et en pleine santé ! En effet, au delà de leur apport très important en sucre, ils contiennent des acides dans leur composition, fragilisant d’autant plus votre émail… Et attention… ceci est vrai qu’ils soient sucrés ou allégés !
– Evitez le grignotage : le grignotage, intégrant généralement des aliments trop sucrés, trop gras ou trop salés, s’accompagne d’un taux d’acide très élevé, augmentant sensiblement les risques de caries.
– Pensez à limiter les acides : Pour cela, nous vous recommandons par exemple d’ajouter de l’eau plate à vos jus de fruits, très riches en acides. Vous pouvez également privilégier de consommer ces boissons à la paille, limitant ainsi le contact direct avec les dents.
– Evitez les aliments qui collent aux dents : Caramels, chocolat ou fruits secs, au delà de leur apport sucré, sont des aliments qui s’accrochent aux dents. Sans rinçage de la bouche, les dents vont donc rester en contact prolongé avec les acides produits par les sucres et donc favoriser l’apparition de caries.
– Favorisez votre production salivaire : La salive joue un rôle déterminant dans notre bouche et permet de normaliser le taux d’acide. Il est donc primordial de stimuler votre production salivaire en mastiquant longuement les aliments ou encore de mâcher des chewing-gums sans sucre (dès l’âge de 6 ans)
– Brossez-vous bien les dents : Au delà de bien se brosser les dents 2 fois par jour durant 2 minutes, il est recommandé de ne pas se brosser les dents immédiatement après les repas ou après l’ingestion d’une boisson sucrée. Il est préférable de se brosser les dents environ une demi-heure après une prise alimentaire. En effet, l’émail étant fragilisé après un repas, le brossage peut causer l’abrasion des dents.
– Limitez votre consommation de café : D’un point de vue totalement esthétique, le café, le thé, les épices ou encore le vin rouge peuvent tacher les dents. Il est donc vivement recommandé de boire de l’eau et de se rincer la bouche après avoir consommé ces produits.

Fréquence des visites chez votre chirurgien-dentiste
Il convient d’effectuer une visite au cabinet tous les 12 mois. Cet intervalle est valable pour toute personne ne souffrant d’aucune pathologie dentaire particulière. Attention toutefois… Cette fréquence peut varier selon plusieurs critères :
– L’âge
– Les antécédents (pathologies connues)
– Les facteurs de risque (mauvaise alimentation, consommation de tabac,…)

La prophylaxie dentaire
Sous ce terme pouvant paraître assez barbare, se cache en réalité une méthode destinée à prévenir les maladies bucco-dentaires fréquentes (caries, déchaussement…), à les éviter ou encore d’en limiter les conséquences. Cette technique permet, via la mise en place de contrôles réguliers, de détartrages ou surfaçages ou encore de conseils personnalisés, d’en finir avec les rendez-vous d’urgence ou les rages de dents !

RECOMMANDATIONS SPÉCIFIQUES

Les sportifs
43% des français font du sport au moins une fois par semaine. Si tout le monde connaît ses bienfaits sur le corps, vous êtes peu à savoir que votre santé-bucco dentaire peut impacter votre pratique et nuire à vos performances. Une simple carie peut avoir des conséquences et entretenir des problèmes tendineux et musculaires. Mais ce n’est pas tout ! Un problème infectieux, un kyste ou une infection des dents de sagesse vont entrainer les bactéries vers les endroits les plus fragiles comme les tendons ou encore un muscle lésé. Sportifs, n’oubliez donc pas vos visites au cabinet !
Vous souhaitez protéger vos dents durant votre pratique sportive ? Pourquoi ne pas opter pour le protège-dents ?

Pour aller plus loin :
Découvrez les fiches patients de l’UFSBD consacrées au sport : « Le Sport » et « Le Protège-dents »

La grossesse
Vous êtes enceinte ? Tout d’abord félicitations ! Vous trouverez ci-dessous nos conseils pour conserver une hygiène bucco-dentaire parfaite durant votre grossesse.
– Utilisez une brosse à dents souple
– Si vous êtes sujettes aux fameuses nausées, rincez-vous régulièrement la bouche pour éviter les caries liées à l’acidité.
– Vos gencives saignent plus que d’accoutumée ? Rien de grave… Les changements hormonaux sont responsables d’une sensibilité accrue des gencives. Prenez rendez-vous au cabinet pour un traitement adapté.
– Le saviez-vous ? Depuis 2014, toute femme enceinte peut bénéficier d’un examen bucco-dentaire pris en charge par l’Assurance Maladie durant son 4ème mois de grossesse.

Pour aller plus loin :
Découvrez la fiche patient « De bonnes dents pendant la grossesse » et la vidéo de l’UFSBD consacrées à la grossesse

Les adolescents
L’adolescence est généralement l’âge du grignotage, des sodas, des sucreries mais aussi d’une hygiène dentaire pas toujours au beau fixe. Et pourtant, durant cette période cruciale dans le développement de votre enfant, l’hygiène bucco-dentaire revêt une importance toute particulière.
– C’est souvent à cet âge que les dents de sagesse font leur apparition. Plus vulnérables contre la plaque dentaire et les caries, il est essentiel de brosser consciencieusement les dents qui viennent de percer.
– C’est aussi la période idéale pour les traitements orthodontiques ! La plaque dentaire se développant de manière plus accrue sous les bagues, le brossage est extrêmement important pour éviter de marquer les dents de manière définitive.
– Enfin, c’est également le moment de l’insouciance et des premières bêtises… Cigarettes et piercing sont donc des sujets à aborder et sur lesquels il est important de communiquer… même si il n’est pas toujours évident de faire entendre raison à nos chers ados !

Pour aller plus loin :
Découvrez la vidéo de l’UFSBD consacrée aux adolescents !

Les séniors
Une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut avoir de graves conséquences sur la santé… et c’est d’autant plus vrai chez les séniors !
– Conservez une bonne hygiène ! Ce conseil est primordial. En effet, il a été prouvé que les bactéries malsaines de la bouche, au delà d’agir sur vos dents et vos gencives, peuvent être liées à de graves complications comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète ou encore la pneumonie. Le brossage quotidien matin et soir prend donc toute son importance…
– Avoir mal n’est pas normal ! Les souffrances dentaires peuvent avoir de nombreuses origines et il est donc impératif de consulter dès les premières douleurs.
– Entretenir ses dents, c’est entretenir son appétit… La dénutrition peut rapidement faire son apparition en cas de douleurs, de dents manquantes ou encore de prothèse inadaptée… Manger 3 fois pas jour de manière équilibrée et boire de l’eau est donc une priorité car la dénutrition n’arrive pas qu’aux autres !
– Entretenez votre prothèse ! Si les bactéries se collent à vos dents, sachez qu’elles le font également à votre prothèse. Pensez donc à la nettoyer simplement avec de l’eau, du savon de Marseille et une brosse à prothèse…

Pour aller plus loin :
Découvrez la fiche patient et la vidéo de l’UFSBD consacrées aux séniors !

Les maladies longue durée
La santé bucco-dentaire ayant des conséquences directes sur la santé générale (Voir article en cliquant ici), il est très important pour les personnes atteintes de maladie longue durée (comme le diabète ou les maladies cardiaques), de soigner leur hygiène et de se rendre plus fréquemment chez leur dentiste. Pour plus d’informations, nous restons à votre écoute afin de vous conseiller et de vous accompagner.

Pour aller plus loin :
Découvrez les fiches patient de l’UFSBD consacrées aux maladies longue durée : « Le diabète » et « Maladies cardio-vasculaires »

Que faire en cas de blessures ?

tiret
Cliquez pour lire l’article.

LES PREMIERS GESTES

Pour toute blessure dentaire, le premier réflexe est de contacter notre cabinet ou encore l’hôpital le plus proche.

Si vous perdez une dent, suivez ces premiers gestes de secours pour maximiser sa conservation :
– Commencez par la rincer sous l’eau en la saisissant par la couronne. Il est très important de ne jamais toucher les racines avec vos doigts.
– Ne jamais conserver la dent dans du coton, dans un linge et ne jamais la sécher… La dent ne doit jamais rester au sec !
– Tentez de remettre la dent dans son logement en effectuant une légère pression. ATTENTION : Cette recommandation est valable uniquement pour les dents définitives, n’essayez jamais de remettre une dent de lait en place !
– Si vous ne parvenez pas à remettre la dent dans son logement, placez-la dans votre bouche, entre les gencives et la joue.
– Si vous ne pouvez pas mettre la dent en bouche (enfant ou encore personne inconsciente), plongez-la dans un verre de lait ou dans du sérum physiologique.

Pour aller plus loin :
Découvrez la fiche patient de l’UFSBD consacrée aux traumatismes dentaires.

SUR LES DENTS DE LAIT

Que la dent de lait soit délogée, déplacée ou détachée hors de sa position normale, vous ne devez jamais tenter de la remettre en place dans son logement. Une seule chose est importante : contacter le cabinet au plus vite, et dans un délai de 24h.

SUR LES DENTS DÉFINITIVES

– Si la dent est cassée :
Contactez le cabinet dans un délai maximum de 24h. Conservez si possible le morceau cassé car il peut, dans certains cas, être recollé.

– Si la dent est déplacée :
Contactez le cabinet dans un délai maximum de 24h. Dans la plupart des cas, la dent peut être remise en place et, si nécessaire, maintenue à l’aide d’un petit fil collé.

– Si la dent est arrachée :
Il s’agit d’une urgence absolue. Contactez le cabinet dans les plus brefs délais, et ce, si possible dans l’heure qui suit l’accident. Si votre dent est arrachée, consultez notre rubrique « Premiers gestes » afin de vous permettre de conserver votre dent dans les meilleures conditions possibles. Si votre gencive saigne, n’appliquez jamais de coton et privilégiez l’utilisation d’une compresse.

Hygiène

tiret
Cliquez pour lire l’article.

MÉTHODE DE BROSSAGE

L’Union Française de la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) recommande 2 brossages quotidiens matin et soir d’une durée de 2 minutes chacun. L’UFSBD recommande également l’utilisation de la méthode B.R.O.S. pour un brossage complet et efficace.

MATÉRIEL DE BROSSAGE ET FRÉQUENCE DE REMPLACEMENT

Les brosses à dents

Les brosses à dents manuelles
La multitude de brosses à dents présentes sur le marché ne facilite pas le choix d’une brosse réellement adaptée à nos besoins spécifiques. Sans pathologie particulière, nous vous recommandons l’usage d’une brosse à poils souples avec un diamètre de filaments très fins de l’ordre de 20 centièmes de millième. Les brosses à poils durs peuvent, quant à elles, engendrer des problèmes d’abrasion ou encore de rétractation des gencives.
Sachez que des brosses spécifiques sont recommandées après une chirurgie dentaire, pour les femmes enceintes, pour les porteurs d’appareils d’orthodontie ou encore en cas d’hypersensibilité dentaire.
Dans tous les cas, n’hésitez pas à nous demander conseils. Nous vous recommanderons la brosse à dents idéale, adaptée à vos besoins.

Les brosses à dents électriques
La brosse à dents électrique permet, dans un temps similaire, de retirer plus de plaque dentaire qu’une brosse à dents manuelle, et ce, grâce à ses nombreux mouvements rotatifs. Certaines d’entre elles sont équipées de minuteurs permettant de respecter le brossage recommandé de 2 minutes. Dans notre nouvelle ère numérique, d’autres brosses sont même connectées et permettent de vérifier en temps réel la qualité du brossage et de signaler les zones mal nettoyées, le tout grâce à une application installée sur votre smartphone.

La fréquence de remplacement de votre brosse à dents
Il est recommandé de remplacer sa brosse à dents environ tous les 3 mois. Au delà d’être moins efficace, une brosse à dents usée peut être à l’origine de détériorations des dents mais aussi des gencives. Pour les plus étourdis, certaines sociétés proposent même l’envoi de brosses à dents directement dans votre boite aux lettres tous les 1, 2 ou 3 mois !

Le fil dentaire
Le fil dentaire intervient en tant que complément du brossage. Celui-ci est recommandé chaque soir dès lors que deux de vos dents sont en contact. Il permet en effet de retirer la plaque dentaire de ces zones parfaitement inaccessibles aux poils de brosse à dents. Son usage quotidien prévient des pathologies telles que la gingivite ou encore la parodontite.
Pour un usage efficace tout en douceur, il est recommandé de suivre la méthode F.I.L. de l’UFSBD :

La brossette
Les brossettes sont recommandées pour permettre de nettoyer les espaces interdentaires trop larges pour l’usage du fil dentaire. Manipulées de manière délicate, elles peuvent être utilisées quotidiennement même pour les porteurs de bagues orthodontiques ou encore de bridge. Il existe plusieurs diamètres de brossettes, selon le format des espaces interdentaires. Si vous ne connaissez pas le diamètre adapté à votre morphologie, nous vous recommandons de toujours utiliser le plus petit et d’augmenter au fur et à mesure si nécessaire.

Le jet dentaire
Souvent confondu avec la brosse à dent électrique de part sa forme et son design, le jet dentaire ou hydropulseur ne remplace pas le brossage mais reste un fidèle allié pour une hygiène dentaire irréprochable. Au départ présent dans les cures thermales pour traiter les gingivites, cet outil précieux s’est aujourd’hui démocratisé pour devenir grand public. Propulsant de l’eau sur les dents et les gencives, le jet dentaire permet de déloger les résidus alimentaires des espaces interdentaires. Utilisé avant ou après le brossage, il permet notamment de prévenir certaines pathologies dentaires comme le tartre, les déchaussements, les gingivites ou encore la mauvaise haleine.
Son usage est particulièrement recommandé aux personnes ayant les dents très resserrées, aux porteurs d’appareils dentaires ou encore aux personnes aux dents fragiles de plus de 40 ans.

Le gratte-langue
La face externe de la langue, recouverte de bactéries, peut être responsable de la mauvaise haleine. Il peut donc être approprié de se brosser la langue pour éliminer ces bactéries. Même si la brosse à dents est suffisante pour effectuer ce travail, des gratte-langue sont dorénavant disponibles dans le commerce.

PRODUITS DE BROSSAGE

Le dentifrice
Le dentifrice est une pâte permettant de nettoyer les dents avec une brosse à dent. Légèrement abrasif et antiseptique, il réduit la plaque dentaire, protège les gencives et procure une haleine fraiche. Le fluor entrant dans la composition des principaux dentifrices permet, quant à lui, de lutter efficacement contre les caries. Certains dentifrices, grâce à l’ajout de substances complémentaires, peuvent également cibler une action précise sur les dents (tartre, blanchiment,…) et permettre ainsi de prévenir certaines maladies, comme la gingivite.

Le bain de bouche
Prévenir les caries, rafraichir l’haleine, réduire la plaque… le bain de bouche peut être utilisé pour plusieurs raisons. Notez qu’il existe deux types de bains de bouche distincts :
– Le bain de bouche thérapeutique : Destiné à réduire une infection, à cicatriser une plaie ou encore à protéger une zone après une intervention, le bain de bouche thérapeutique est prescrit par le chirurgien-dentiste et utilisé sur une période limitée.
– Le bain de bouche d’entretien : Destiné à améliorer l’hygiène en nettoyant les espaces interdentaires et donc à lutter contre les caries, le bain de bouche d’entretien est généralement utilisé au quotidien, à chaque brossage et ne nécessite aucune prescription médicale.

Les bains de bouche ne sont généralement pas recommandés pour les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes. N’hésitez pas à nous consulter avant d’en faire usage.

Prévention

tiret
Cliquez pour lire l’article.

RECOMMANDATIONS GÉNÉRIQUES

Les habitudes alimentaires qui protègent vos dents
La grande majorité des aliments, y compris les légumes ou encore le lait, contiennent des sucres et sont donc susceptibles de carier nos dents. Il en est encore plus question avec les sucres ajoutés, présents par exemple dans les sodas ou encore les pâtisseries.

Pourquoi le sucre est-il mauvais pour les dents ?
Les sucres, en contact avec les bactéries de la plaque dentaire, naturellement présentes dans votre bouche, se transforment en acides capables de dissoudre les cristaux de l’émail dentaire, pouvant même entraîner la formation « trou »… La fameuse carie ! Ce procédé est appelé la déminéralisation.

Au delà de limiter vos apports en sucres, les petits gestes ci-dessous vous permettront également de garder une santé bucco-dentaire d’acier !
– L’hydratation : C’est un conseil valable dans toute situation ! En effet, boire de l’eau va vous permettre d’éliminer une partie des acides présents dans votre bouche. N’hésitez pas non plus à vous rincer la bouche après toute prise alimentaire afin d’éliminer ces acides mais aussi les débris alimentaires stagnants à la surface de vos dents. N’oubliez pas que le mieux reste encore de se brosser les dents après chaque repas !
– Limitez votre consommation de sodas : Ces boissons ne sont pas vraiment nos alliés pour une bouche saine et en pleine santé ! En effet, au delà de leur apport très important en sucre, ils contiennent des acides dans leur composition, fragilisant d’autant plus votre émail… Et attention… ceci est vrai qu’ils soient sucrés ou allégés !
– Evitez le grignotage : le grignotage, intégrant généralement des aliments trop sucrés, trop gras ou trop salés, s’accompagne d’un taux d’acide très élevé, augmentant sensiblement les risques de caries.
– Pensez à limiter les acides : Pour cela, nous vous recommandons par exemple d’ajouter de l’eau plate à vos jus de fruits, très riches en acides. Vous pouvez également privilégier de consommer ces boissons à la paille, limitant ainsi le contact direct avec les dents.
– Evitez les aliments qui collent aux dents : Caramels, chocolat ou fruits secs, au delà de leur apport sucré, sont des aliments qui s’accrochent aux dents. Sans rinçage de la bouche, les dents vont donc rester en contact prolongé avec les acides produits par les sucres et donc favoriser l’apparition de caries.
– Favorisez votre production salivaire : La salive joue un rôle déterminant dans notre bouche et permet de normaliser le taux d’acide. Il est donc primordial de stimuler votre production salivaire en mastiquant longuement les aliments ou encore de mâcher des chewing-gums sans sucre (dès l’âge de 6 ans)
– Brossez-vous bien les dents : Au delà de bien se brosser les dents 2 fois par jour durant 2 minutes, il est recommandé de ne pas se brosser les dents immédiatement après les repas ou après l’ingestion d’une boisson sucrée. Il est préférable de se brosser les dents environ une demi-heure après une prise alimentaire. En effet, l’émail étant fragilisé après un repas, le brossage peut causer l’abrasion des dents.
– Limitez votre consommation de café : D’un point de vue totalement esthétique, le café, le thé, les épices ou encore le vin rouge peuvent tacher les dents. Il est donc vivement recommandé de boire de l’eau et de se rincer la bouche après avoir consommé ces produits.

Fréquence des visites chez votre chirurgien-dentiste
Il convient d’effectuer une visite au cabinet tous les 12 mois. Cet intervalle est valable pour toute personne ne souffrant d’aucune pathologie dentaire particulière. Attention toutefois… Cette fréquence peut varier selon plusieurs critères :
– L’âge
– Les antécédents (pathologies connues)
– Les facteurs de risque (mauvaise alimentation, consommation de tabac,…)

La prophylaxie dentaire
Sous ce terme pouvant paraître assez barbare, se cache en réalité une méthode destinée à prévenir les maladies bucco-dentaires fréquentes (caries, déchaussement…), à les éviter ou encore d’en limiter les conséquences. Cette technique permet, via la mise en place de contrôles réguliers, de détartrages ou surfaçages ou encore de conseils personnalisés, d’en finir avec les rendez-vous d’urgence ou les rages de dents !

RECOMMANDATIONS SPÉCIFIQUES

Les sportifs
43% des français font du sport au moins une fois par semaine. Si tout le monde connaît ses bienfaits sur le corps, vous êtes peu à savoir que votre santé-bucco dentaire peut impacter votre pratique et nuire à vos performances. Une simple carie peut avoir des conséquences et entretenir des problèmes tendineux et musculaires. Mais ce n’est pas tout ! Un problème infectieux, un kyste ou une infection des dents de sagesse vont entrainer les bactéries vers les endroits les plus fragiles comme les tendons ou encore un muscle lésé. Sportifs, n’oubliez donc pas vos visites au cabinet !
Vous souhaitez protéger vos dents durant votre pratique sportive ? Pourquoi ne pas opter pour le protège-dents ?

Pour aller plus loin :
Découvrez les fiches patients de l’UFSBD consacrées au sport : « Le Sport » et « Le Protège-dents »

La grossesse
Vous êtes enceinte ? Tout d’abord félicitations ! Vous trouverez ci-dessous nos conseils pour conserver une hygiène bucco-dentaire parfaite durant votre grossesse.
– Utilisez une brosse à dents souple
– Si vous êtes sujettes aux fameuses nausées, rincez-vous régulièrement la bouche pour éviter les caries liées à l’acidité.
– Vos gencives saignent plus que d’accoutumée ? Rien de grave… Les changements hormonaux sont responsables d’une sensibilité accrue des gencives. Prenez rendez-vous au cabinet pour un traitement adapté.
– Le saviez-vous ? Depuis 2014, toute femme enceinte peut bénéficier d’un examen bucco-dentaire pris en charge par l’Assurance Maladie durant son 4ème mois de grossesse.

Pour aller plus loin :
Découvrez la fiche patient « De bonnes dents pendant la grossesse » et la vidéo de l’UFSBD consacrées à la grossesse

Les adolescents
L’adolescence est généralement l’âge du grignotage, des sodas, des sucreries mais aussi d’une hygiène dentaire pas toujours au beau fixe. Et pourtant, durant cette période cruciale dans le développement de votre enfant, l’hygiène bucco-dentaire revêt une importance toute particulière.
– C’est souvent à cet âge que les dents de sagesse font leur apparition. Plus vulnérables contre la plaque dentaire et les caries, il est essentiel de brosser consciencieusement les dents qui viennent de percer.
– C’est aussi la période idéale pour les traitements orthodontiques ! La plaque dentaire se développant de manière plus accrue sous les bagues, le brossage est extrêmement important pour éviter de marquer les dents de manière définitive.
– Enfin, c’est également le moment de l’insouciance et des premières bêtises… Cigarettes et piercing sont donc des sujets à aborder et sur lesquels il est important de communiquer… même si il n’est pas toujours évident de faire entendre raison à nos chers ados !

Pour aller plus loin :
Découvrez la vidéo de l’UFSBD consacrée aux adolescents !

Les séniors
Une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut avoir de graves conséquences sur la santé… et c’est d’autant plus vrai chez les séniors !
– Conservez une bonne hygiène ! Ce conseil est primordial. En effet, il a été prouvé que les bactéries malsaines de la bouche, au delà d’agir sur vos dents et vos gencives, peuvent être liées à de graves complications comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète ou encore la pneumonie. Le brossage quotidien matin et soir prend donc toute son importance…
– Avoir mal n’est pas normal ! Les souffrances dentaires peuvent avoir de nombreuses origines et il est donc impératif de consulter dès les premières douleurs.
– Entretenir ses dents, c’est entretenir son appétit… La dénutrition peut rapidement faire son apparition en cas de douleurs, de dents manquantes ou encore de prothèse inadaptée… Manger 3 fois pas jour de manière équilibrée et boire de l’eau est donc une priorité car la dénutrition n’arrive pas qu’aux autres !
– Entretenez votre prothèse ! Si les bactéries se collent à vos dents, sachez qu’elles le font également à votre prothèse. Pensez donc à la nettoyer simplement avec de l’eau, du savon de Marseille et une brosse à prothèse…

Pour aller plus loin :
Découvrez la fiche patient et la vidéo de l’UFSBD consacrées aux séniors !

Les maladies longue durée
La santé bucco-dentaire ayant des conséquences directes sur la santé générale (Voir article en cliquant ici), il est très important pour les personnes atteintes de maladie longue durée (comme le diabète ou les maladies cardiaques), de soigner leur hygiène et de se rendre plus fréquemment chez leur dentiste. Pour plus d’informations, nous restons à votre écoute afin de vous conseiller et de vous accompagner.

Pour aller plus loin :
Découvrez les fiches patient de l’UFSBD consacrées aux maladies longue durée : « Le diabète » et « Maladies cardio-vasculaires »

Du côté des petits

tiret
Cliquez pour lire l’article.

QUE FAIRE AU MOMENT DE LA POUSSÉE DENTAIRE ?

L’éruption dentaire est une étape douloureuse et fatigante pour un enfant.
Elle fait généralement son apparition entre 4 et 7 mois.
Les symptômes de la poussée dentaire sont les suivants :
– Bébé grogne, pleure et est plus agité que d’ordinaire
– Il mange et dort moins bien que d’habitude
– Il mordille tout ce qui passe
– Il salive et bave
– Il peut avoir les joues, le visage ou même les fesses rouges
– Il a les gencives douloureuses et enflammées
– Il peut avoir de la fièvre ou des diarrhées.

Ces symptômes varient selon les enfants. Si pour certains, la poussée dentaire se fera sans trop de douleur, pour d’autre elle peut être synonyme de gros coup de fatigue accompagné de fièvre. Dans ce cas, vous pouvez administrer un médicament anti-fièvre, en veillant à toujours respecter les posologies liées à l’âge et au poids de votre bébé. La fièvre ou les diarrhées peuvent provenir d’un autre motif que la poussée dentaire. En cas de doute, consultez votre médecin ou pédiatre.

Quoi de plus douloureux que de voir son enfant souffrir ? Voici quelques conseils qui soulageront bébé et faciliteront la poussée des dents :
– Nous vous recommandons en premier lieu l’usage d’un anneau dentaire. Sa mastication répétée permet de masser ses gencives enflammées et ainsi de calmer de manière significative la douleur associée à la percée dentaire. Le froid étant un excellent anti-douleur, vous pouvez placer l’anneau au réfrigérateur (jamais au congélateur) pour décupler ses effets bénéfiques. Certains anneaux possèdent même de l’eau ou du gel leur conférant un pouvoir réfrigérant plus intense.
– Vous pouvez également, dans ce même objectif de soulagement, masser les gencives de votre bébé avec un doigt propre ou encore avec un baume spécifique.
– Attention, ne frottez jamais les gencives de votre enfant avec du pain ou du sucre ! Et ne trempez jamais l’anneau dentaire dans du miel, du sirop ou tout autre aliment sucré. Ces aliments peuvent très largement augmenter le risque de caries.

 

FLUOR, QU’EN PENSER ?

Le fluor est un oligo-élément présent dans la constitution des dents. Il est notamment présent dans certaines eaux minérales, dans les sels fluorés, dans le dentifrice ou encore dans certains bains de bouche.

Le fluor a pour objectif principal de renforcer l’émail et est, dans le dentifrice, la mesure la plus efficace pour éviter le développement des caries.
Attention, son dosage doit toujours être adapté à l’âge. En effet, un surdosage peut entrainer des fluoroses pendant l’enfance sur les futures dents définitives. Découvrez ci-dessous les recommandations de l’UFSBD quant au dosage du fluor :

Pour en savoir plus, découvrez la fiche conseil de l’UFSBD « Le Fluor »

POURQUOI ENTRETENIR LES DENTS DE LAIT ?

Les dents de lait, même si elles sont provisoires, nécessitent une attention particulière et un traitement quotidien adapté. Une bonne hygiène dentaire des dents de lait assurera des dents définitives saines et fortes. Les dents de lait ne sont pas protégées des caries, bien au contraire. C’est pourquoi il est indispensable de prendre le temps d’expliquer l’importance du brossage dès le plus jeune âge.

LES TECHNIQUES DE BROSSAGE POUR ENFANT

Le brossage doit être réalisé dès l’apparition des premières dents. En effet, c’est à partir de ce moment que la plaque bactérienne responsable des caries se développe. Au début, c’est aux parents d’effectuer le brossage des dents en prenant soin de bien déplacer la brosse de la gencive vers la dent en effectuant de tous petits gestes. Effectuez le brossage sur la face externe, puis sur les faces internes et masticatoires des dents. Commencez par les dents du haut puis renouvelez l’opération sur les dents du bas.

Lorsque l’enfant grandit, accompagnez-le dans ces gestes en tenant la brosse et en lui apprenant les bons mouvements. Faites attention de ne pas trop appuyer pour que votre enfant n’associe pas le brossage des dents à un moment douloureux et déplaisant.
Ne bridez pas votre enfant et laissez lui se brosser les dents seul dès qu’il en aura l’envie ! Cette étape fait partie du développement personnel et de l’autonomie.
Dès cette période, il est recommandé de suivre la technique de l’UFSBD nommée la technique BOUBOU :

De la naissance à 2 ans, il est recommandé d’effectuer un brossage par jour. Dès l’âge de 3 ans et ce jusqu’à 6 ans, 2 brossages par jour suffisent. Ensuite, les recommandations sont les mêmes que pour les adultes, à savoir après chaque repas, et au minimum 2 fois par jour !

POUCE OU SUCETTE, QUELS RISQUES POUR LES DENTS ?

Le réflexe de succion est un besoin naturel des nouveaux-nés qui commence bien souvent dans le ventre de la mère… Et pourtant, qu’il s’agisse du pouce ou de la sucette, les effets sur le développement dentaire sont plutôt lourds. Des malpositions dentaires aux risques de déformation du palais en passant par les défauts de croissance des maxillaires, sucette et pouce peuvent avoir des conséquences sur la respiration, la déglutition et même sur la parole. Privilégiez tout de même les sucettes à forme anatomique au pouce… même si vous n’êtes pas forcément décisionnaire dans ce choix ! Dans tous les cas, il est important d’arrêter au plus tôt ces habitudes et impératif de les stopper complètement avant l’apparition des dents définitives. Mais allez-y en douceur et prenez le temps de communiquer avec votre enfant et ne le forcez surtout pas à arrêter brusquement et dans la frustration.

PREMIÈRE VISITE CHEZ LE DENTISTE

Sauf urgence, la première visite de l’enfant chez le dentiste se fait généralement 6 mois après l’apparition de la première dent et impérativement avant l’âge de 2 ans.

Quels sont les objectifs de cette première visite de contrôle ?
– Etablir un lien de confiance avec l’enfant afin de le rassurer et de rendre ce moment agréable.
– Observer le bon développement des dents de votre enfant
– Vous donner les conseils nécessaires à une bonne santé bucco-dentaire
– Vous guider dans les techniques de brossage adaptées
– Vous informer sur le fluor et les doses appropriées

Pour aller plus loin :
Découvrez la vidéo de l’UFSBD et les fiches patient consacrées aux soins dentaires des petits : « Bébé », « Les dents : de la naissance à 6 ans », « Alimentation et caries »

Que faire en cas de blessures ?

tiret
Cliquez pour lire l’article.

LES PREMIERS GESTES

Pour toute blessure dentaire, le premier réflexe est de contacter notre cabinet ou encore l’hôpital le plus proche.

Si vous perdez une dent, suivez ces premiers gestes de secours pour maximiser sa conservation :
– Commencez par la rincer sous l’eau en la saisissant par la couronne. Il est très important de ne jamais toucher les racines avec vos doigts.
– Ne jamais conserver la dent dans du coton, dans un linge et ne jamais la sécher… La dent ne doit jamais rester au sec !
– Tentez de remettre la dent dans son logement en effectuant une légère pression. ATTENTION : Cette recommandation est valable uniquement pour les dents définitives, n’essayez jamais de remettre une dent de lait en place !
– Si vous ne parvenez pas à remettre la dent dans son logement, placez-la dans votre bouche, entre les gencives et la joue.
– Si vous ne pouvez pas mettre la dent en bouche (enfant ou encore personne inconsciente), plongez-la dans un verre de lait ou dans du sérum physiologique.

Pour aller plus loin :
Découvrez la fiche patient de l’UFSBD consacrée aux traumatismes dentaires.

SUR LES DENTS DE LAIT

Que la dent de lait soit délogée, déplacée ou détachée hors de sa position normale, vous ne devez jamais tenter de la remettre en place dans son logement. Une seule chose est importante : contacter le cabinet au plus vite, et dans un délai de 24h.

SUR LES DENTS DÉFINITIVES

– Si la dent est cassée :
Contactez le cabinet dans un délai maximum de 24h. Conservez si possible le morceau cassé car il peut, dans certains cas, être recollé.

– Si la dent est déplacée :
Contactez le cabinet dans un délai maximum de 24h. Dans la plupart des cas, la dent peut être remise en place et, si nécessaire, maintenue à l’aide d’un petit fil collé.

– Si la dent est arrachée :
Il s’agit d’une urgence absolue. Contactez le cabinet dans les plus brefs délais, et ce, si possible dans l’heure qui suit l’accident. Si votre dent est arrachée, consultez notre rubrique « Premiers gestes » afin de vous permettre de conserver votre dent dans les meilleures conditions possibles. Si votre gencive saigne, n’appliquez jamais de coton et privilégiez l’utilisation d’une compresse.

Peur du dentiste ? Préparez votre rendez-vous…

tiret
Cliquez pour lire l’article.

POUR LES ENFANTS

Avant toute chose, et pour les premières consultations, il est très important, si votre enfant est en âge de comprendre, de communiquer avec lui et de lui expliquer la consultation de manière neutre, sans apriori. Evitez au maximum de manifester vos propres craintes, qui se reporteront inévitablement sur votre enfant pour se transformer en peurs. Si vous êtes particulièrement sensible au dentiste, n’hésitez pas à envoyer votre enfant avec une personne tierce qui n’est pas sujette à ce type d’angoisses. Il n’en sera que plus bénéfique pour votre enfant.

Le rendez-vous chez le dentiste doit être présenté comme un fait normal pour tous les enfants. Si votre enfant est curieux et vous pose de nombreuses questions, le mieux est de lui demander de noter ces questions et de les poser directement au dentiste.
Aussi, il est vivement recommandé d’adapter son vocabulaire et de bannir tous les termes négatifs comme « mal », « peur », « piqûre », « arracher »,… N’hésitez pas à utiliser des mots plus doux et pourquoi pas « rigolos ». Ainsi, préférez « chatouiller les dents » plutôt que « détartrage », ou encore « compter les dents » à la place de « examen dentaire ».
Durant la consultation, il est possible que votre enfant soit pris d’une crise de larmes… Pas d’inquiétude, c’est une réaction parfaitement normale face à l’inconnu, l’inhabituel et l’étranger.
Après la consultation, valorisez le courage de votre enfant par des encouragements et des félicitations… Néanmoins, évitez les cadeaux qui peuvent lui rappeler que le dentiste est un mauvais moment à passer.

POUR LES ADULTES

Le nombre de personnes anxieuses à l’idée de se rendre chez le dentiste ne cesse d’augmenter. Mais cette augmentation est bénéfique, car de plus en plus de chirurgiens-dentistes sont aujourd’hui sensibles dans la prise en charge des patients phobiques.

Le plus important est de ne pas rester enfermé avec votre phobie. Il est primordial d’en faire part à votre chirurgien-dentiste qui est aussi là pour vous écouter et adapter son traitement à votre profil. En agissant de la sorte, vous instaurez une relation de confiance réciproque, indispensable pour une gestion positive de votre stress. Nous privilégions la discussion interactive durant les interventions afin de vous expliquer nos gestes et donc vous rassurer par la compréhension.
En résumé, un seul remède : la communication !

ÉVITER LES NAUSÉES : QUELQUES CONSEILS NATURELS

Si certains craignent les visites chez leur chirurgien-dentiste pour les douleurs pouvant en découler, d’autres redoutent ce rendez-vous pour les haut-le-coeur que les soins peuvent engendrer. Il est vrai que les prises d’empreinte, les aspirations ou encore les pressions sur la langue peuvent rapidement entraîner des réflexes nauséeux. S’ils sont très désagréables pour le patient, ils sont également inconfortables pour le praticien et son équipe, surtout lorsqu’ils se transforment en vomissements.

Si vous êtes sujets à cette sensation nauséeuse, voici quelques conseils qui peuvent vous aider à les réduire de manière significative :
– Si il n’est pas recommandé de vous présenter au cabinet le ventre vide, il n’est pas non plus conseillé d’avoir ingurgiter un repas copieux avant votre rendez-vous. Mangez donc léger et idéalement, grignotez une banane une demi-heure avant la consultation.
– L’homéopathie peut également vous aider. N’hésitez pas à prendre 5 granules d’IPECA 9CH dans la salle d’attente. Ce médicament homéopathique d’origine végétale en conseillé en cas de nausées accompagnées de vomissements.
– Certains points d’acuponcture sont reconnus pour leurs bienfaits sur les sensations nauséeuses. Tel est le cas du point médian situé sur le pli du menton. N’hésitez pas à appuyer fortement à cet endroit avant la consultation.
– Une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sous la langue avant l’examen peut faire aussi disparaître cette mauvaise sensation (Renseignez-vous avant de donner des huiles essentielles à votre enfant. Certaines d’entre elles peuvent être mauvaises, surtout pour les plus petits.)
– La respiration joue elle aussi un rôle essentiel. Pensez à respirer par le nez tout en gardant la bouche ouverte.
– Enfin, et même si ce n’est pas toujours évident, tentez simplement de vous relaxer et de vous détendre…