Retour

La carie, problème majeur de santé publique
La carie est actuellement la première source de visite chez le chirurgien-dentiste. Les dernières études de l’UFSBD font état de chiffres encore inquiétants en 2015 : 50% des enfants de moins de 12 ans souffrent déjà de caries dentaires. Elles touchent en effet aussi bien les dents de lait que les dents définitives et doivent donc faire l’objet d’un suivi régulier.

Lorsque la plaque dentaire et les bactéries s’accumulent trop à la surface des dents, une carie peut se former du fait des attaques sur l’émail dentaire, et créer une cavité dans la dent. Plusieurs facteurs peuvent entrer en cause, tels qu’une dent déminéralisé, usée, qui résistera moins bien aux attaques bactériennes, ou encore une alimentation trop riche en acide où en sucre qui fragilisera l’émail.

Les 4 stades de la carie
Si la carie n’est située qu’au niveau de l’émail, celle-ci n’entraine normalement pas de douleur et passe ainsi inaperçue. Elle continue alors sa progression jusqu’à la dentine. A ce stade, la carie peut induire des douleurs, notamment au contact du froid ou des aliments sucrés. Ces deux premières étapes ne nécessitent pas une dévitalisation de la dent, qui pourra alors être soignée grâce à un nettoyage puis à un colmatage du trou pour reconstituer la dent. Souvent, à moins que la carie ne soit superficielle, cette étape est précédée d’une anesthésie locale, permettant un soin sans douleur.

Si la carie n’est pas soignée avant qu’elle n’atteigne la pulpe, alors celle-ci risque d’entrainer une rage de dent, et peut entrainer d’autres complications telles que des abcès ou des kystes. La dent devra alors être dévitalisée avant d’être reconstruite.

Pour aller plus loin
Pour en savoir plus sur le développement des caries dentaires et leur traitement, découvrez la fiche conseil de l’UFSBD « La carie ».