Retour

Qu’est ce que le bruxisme ?
Le bruxisme correspond à un grincement ou serrement des dents en dehors des périodes de mastication ou de déglutition normales. Diurne ou nocturne, silencieux ou non, ce trouble atteint autant les enfants que les adultes.

En journée, il est, le plus souvent, contrôlé et ne pose pas de réels problèmes. Cependant, lorsqu’il apparait la nuit, le manque de contrôle sur ce trouble peut augmenter la pression exercée, et peut donc entraîner de violents chocs ou frottements dentaires, susceptibles d’abîmer les dents.

Une personne atteinte de bruxisme peut, en une nuit, grincer entre 6 et 8 minutes de façon puissante, ce qui peut avoir plusieurs répercussions sur la denture : l’émail peut s’user, tout comme la dentine, la ou les dents peuvent devenir sensibles aux changements de température, un nerf peut être atteint et une fracture de la dent peut avoir lieu.

Le bruxisme a deux causes : soit il est dû à une altération de l’occlusion, un mauvais positionnement de la mâchoire ou des dents, soit il résulte d’une manifestation psychosomatique (stress…).

Le bruxisme dû à une altération de l’occlusion
Ainsi, lorsque les dents n’entrent pas en contact de façon précise, ne se joignent pas correctement entre elles, cela peut avoir pour conséquence une sensation de gêne, qui va conduire à serrer, grincer et frotter ces dents en particulier.
Dans cette situation, le traitement va généralement passer par l’utilisation de gouttières, voire de prothèses ou traitement orthodontique.

Le bruxisme comme réaction psychosomatique
Pour 80% des cas, le bruxisme se manifeste durant la nuit, et est donc le résultat d’un stress qui échappe à la volonté de la personne. C’est la forme de bruxisme la plus courante, et les demandes de consultation à cet effet sont en constante augmentation.
Pour cette forme de bruxisme, le traitement s’avère bien plus complexe. Les effets de ce trouble nocturne peuvent être réduits grâce à l’utilisation de gouttières, qui vont protéger les dents et éviter des chocs ou frottements trop violents.

Pour stopper le bruxisme nocturne en tant que tel, aucun remède n’a encore été trouvé. Cependant, la pratique de la relaxation, ou des traitements psychologiques peuvent aider à la gestion et à la réduction du stress, et donc au grincement des dents compulsif.