Actualités du cabinet dentaire du Docteur VAGLIO

tiret
Cliquez pour lire l’article.

Quel dentifrice choisir pour un enfant ?

Les dents des enfants doivent être brossées dès leur apparition, mais aucun dentifrice n’est nécessaire avant l’âge de 6 mois. Il devient nécessaire dès l’arrivée des molaires, mais toujours en petite quantité. Par exemple, à cet âge, il est possible de ne l’utiliser qu’une fois sur les deux brossages préconisés par jour.

C’est notamment au moment de la diversification alimentaire que le brossage des dents devient primordial. Les produits transformés achetés pour bébé peuvent contenir des sources d’agressions (par exemple du sucre) pour les dents des enfants qui n’ont connu jusque là que du lait.

En ce qui concerne le dentifrice, qu’il soit dans un goût plus attractif (à la fraise notamment) ou non, le principal est d’éviter la présence de sodium lauryl sulfate. Même s’il n’est pas véritablement toxique, il s’agit d’un détergent fort utilisé également dans les produits ménagers pour ses effets épaississants et sa capacité à créer de la mousse. C’est également un allergène qui peut créer des irritations de la peau et des yeux. Très décapant, il risque d’altérer le biofilm, la couche protectrice présente sur les dents.

L’autre paramètre à prendre en compte dans le choix du dentifrice : le dosage en fluor. Très utile pour prévenir le risque de carie, il ne faut cependant pas l’utiliser à outrance. Surdosé, il crée des tâches irréversibles sur les dents. Pour le brossage des dents des enfants de moins de 6 ans, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), recommande un dosage de 500ppm de fluor, soit l’équivalent d’un petit pois de dentifrice fluoré. Même avalée (lorsque l’enfant ne sait pas encore recracher correctement), cette quantité est assez petite pour être inoffensive.

Source : L’Express

Sous-estimons-nous la quantité de sucre présent dans nos aliments ?

Une récente étude, commandée par Colgate et l’ACFF (l’Alliance Pour un Futur Sans Carie) a démontré que les français sous-estimaient très souvent leur consommation de sucre… Alors que la quantité idéale de sucre quotidienne recommandée est inférieure de 10% à l’apport énergétique total (idéalement, 5%), plus de 60% des Européens admettent en consommer davantage.

Il existe pourtant 4 étapes simples pour limiter votre consommation de sucre : d’abord, vérifiez les étiquettes des produits afin de vous rendre compte des quantités de sucre présentes. Ensuite, hydratez-vous régulièrement et buvez beaucoup d’eau. Une autre étape, celle de la suppression du grignotage entre les repas, permet de mieux vous réguler. Enfin, demandez simplement conseil à votre chirurgien-dentiste, qui pourra vous expliquer au mieux l’impact du sucre sur les dents et comment le réduire au quotidien.

Le Saviez-vous ? Un yaourt aux fruits peut contenir 20% de sucre (50% des Européens sous-estiment ce pourcentage), le chocolat peut contenir 50% de sucre (une quantité sous-estimée par 62% des Européens), et le ketchup, cette sauce adorée des enfants, peut contenir 22% de sucre (61% sous-estiment ce chiffre).

Alors, prêt à réduire votre apport de sucre journalier ?

Source : Dental Tribune

Rage de dents : 4 aliments qui la soulagent

La rage de dents liée à l’apparition de caries apparait de façon brutale et, en attendant d’arriver chez votre dentiste, certaines techniques et ingrédients existent pour la soulager, au naturel, sans avoir à prendre de l’aspirine ou du paracétamol.

Certains aliments permettent ainsi de soulager : le plus connu, c’est le clou de girofle ! Que ce soit en l’appliquant directement sur la dent malade et en serrant fort les mâchoires pendant quelques minutes, ou en le faisant infuser dans de l’eau puis refroidir pour se faire des bains de bouche, le clou de girofle a des effets apaisants naturels !

Autre aliment dont les propriétés sont encore méconnues : le gingembre ! Il suffit de mordre pendant quelques minutes un petit morceau de gingembre épluché ou, à défaut, de diluer un peu de poudre de gingembre dans un fond d’eau, et de l’appliquer sur la dent à l’aide d’un petit coton trempé.

Plus risqué puisqu’il faut éviter le contact avec la gencive : le piment ! Un peu de poudre de piment mélangé à de l’eau, puis appliqué sur la dent à l’aide d’un coton, permet de diminuer la sensibilité de la dent.

Enfin, les graines de sésame ! Prenez simplement une poignée de graines de sésame, et portez les à ébullition dans le double d’eau. Laissez la moitié de l’eau s’évaporer, puis appliquer un peu de cette préparation sur la dent malade.

Et voilà ! De quoi soulager une rage de dent brutale avant d’arriver chez le dentiste !

Source : Santé magazine

Les infections respiratoires chez le bébé augmentent le risque de caries

Une récente étude, réalisée par l’Université d’Oulu en Finlande, vient de prouver qu’il existe une corrélation entre le risque d’apparition des caries dentaires chez les enfants de moins de 2 ans et les infections respiratoires telles que la bronchite aiguë ou la pneumonie.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs de l’Université d’Oulu ont étudié pas moins de 2 500 enfants, et ont constaté que ceux qui avaient été hospitalisés pour une infection respiratoire avant l’âge de deux ans présentaient des caries sur leurs dents permanentes un an et demi avant les autres enfants.

D’autres infections respiratoires plus « banales », telles que les rhumes ou les otites, favorisent également l’apparition des caries, mais uniquement lorsque celles-ci sont à répétition. Ces enfants présentaient ainsi une dent cariée de plus par rapport aux autres enfants du même âge.

Pour les enfants fragiles et ayant tendance à contracter facilement ce genre de maladies, l’attention portée à l’hygiène bucco-dentaire est ainsi d’autant plus importante. Enseigner les bons gestes et les bons réflexes dès le plus jeune âge s’avère donc primordial : limiter l’apport en sucre, respecter un bon brossage des dents et des visites annuelles chez le dentiste.

Source : Parents.fr